La fête de Noël du Rugby

Le dimanche 3 décembre au gymnase Coubertin se tenait le noël du rugby. L’occasion pour tout le monde, petits et grands, de se réunir lors d’une après-midi festive et conviviale, afin de célébrer les fêtes de noël.

Du monde a mis la main à la pâte afin que tout se déroule à merveille. Les mamans (et peut être quelques papas) se sont appliqués à réaliser les plus beaux et bons gâteaux qu’il soit ! Les machines à barbe-à-papa et à pop corn ont tourné à plein régime régalant les petits mais surtout les grands !

Le mentaliste lui aussi a fait son effet ! Son spectacle en a laissé plus d’un bouche bée, et quelques-uns se sont retrouvés piégés sous les pouvoirs de ce dernier. Une superbe animation qui a fait sourire et qui a surpris tout le monde.

Le père noël n’était pas bien loin, il veillait au grain. Les photos avec lui s’enchainaient, tout le monde voulait son portrait avec le roi du pôle nord ! En parlant de photos, le photomaton aussi a fait un carton ! La foule se ruait à ses portes, afin d’avoir une petite photo en famille ou entres copains.

Quant au goûter n’en parlons pas. C’était un régal, pas un plat en dessous d’un autre, un super buffet était présenté et tout le monde s’est empressé d’avoir sa part de gâteau, sa ration de bonbons et sa boisson. Quant aux lutins qui assuraient le service, c’était digne des plus grands hôtels parisiens. Ils se sont relayés pour rassasier la foule et ont assuré comme des chefs.

Pour finir, madame le maire est passée faire un coucou à tout le monde, faire quelques photos et goûter une petite part de gâteau.

Une superbe après-midi qui n’aurait pas été aussi réussie si tout le monde n’avait pas donné son petit coup de main à droite à gauche. Il est donc normal de remercier tous les bénévoles qui se sont démenés pour l’organisation de cette après-midi, mais également toutes les autres personnes qui ont apporté leur petite touche afin de rendre ce moment encore plus beau.

Le père noël lui est vite reparti en Laponie et a emmené avec lui un ballon de rugby pour faire jouer ses lutins. Paraît-il qu’il faisait trop chaud à Athis-Mons et qu’il avait beaucoup de retard sur sa liste de fin d’année alors « oh oh oh on ne traîne pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *